Physalis : tous les secrets de cette cerise de gâteau

Physalis

Lanterne chinoise, amour en cage, coqueret du Pérou, Alkékenge… ce sont tous les noms attribués au physalis : une jolie plante qui produit des fruits comestibles. Sa membrane orange flamboyant lui fait ressembler à du lampion. Sous ses 80 variétés, seules quelques espèces sont consommables. Voici un tour d’horizon sur cette plante rustique, exotique et fruitière.

Quels sont les bienfaits du physalis ?

Le physalis ou amour en cage possède de multiples propriétés médicinales. Cette plante fruitière n’est pas seulement sollicitée pour son succulent goût. Elle intègre votre alimentation quotidienne pour soulager certains maux. Tout comme la baie de goji ou les cerises griottes, le physalis est riche en nutriment. Il assure le bien-être et l’équilibre corporel de celui qui le consomme.

Sur l’organisme, ce fruit au couleur du soleil possède des vertus :

  • Dépuratives ;
  • Diurétiques ;
  • Relaxantes ;
  • Antimicrobiennes ;
  • Antioxydantes ;
  • Récalcifiantes.

Le physalis vous aide à soigner tous les problèmes de vessie et vous préserve des infections urinaires. Idéal contre la toux, ce coqueret de Pérou calme l’asthme. Il prévient aussi des maladies de prostate.

En effet, la lanterne chinoise est une réserve naturelle de minéraux et d’oligo-éléments. Voilà pourquoi, sa consommation est très bénéfique pour la santé. À la comparer aux autres fruits de saison, elle possède 2,5 fois plus d’antioxydant que les cranberries ; deux fois plus de fibre que les prunes. Sa teneur en potassium s’avère même supérieure qu’à celle de la banane, avec en plus une bonne dose de vitamine A, B et C.

plante Physalis

Où planter les physalis ?

La plante de physalis est un couvre-sol très actif. Pas besoin de beaucoup d’engrais, cette plante fruitière aime les sols calcaires et pierreux. Toute l’année, elle cherche à s’exposer au soleil. Rustique et rampante, elle est facile à cultiver. Elle produit des fruits à bulbe sucrés, qui rappellent la saveur de la groseille à maquereau avec une légère touche d’acidité en plus.

Pour avoir une bonne récolte, pensez à réaliser le semis en mois de mars à l’abri du vent et du soleil trop tapant. Ajoutez 3 graines par petit pot, à placer dans un lieu à température comprise entre 18° et 20°. Au bout de quelques semaines, vers le mois de mai, faites le repiquage des jeunes plantes. Choisissez un endroit chaud de votre potager ou de votre jardin. Ajoutez un tuteur sur lequel la plante rampante puisse s’agripper en grandissant. Et respectez une distance de 40 à 50 cm entre chaque plante.

Est-ce que tous les physalis sont comestibles ?

La réponse est non. Faites attention à ne pas manger n’importe quoi. Les fruits de certaines variétés de physalis sont toxiques. Attention alors à bien discerner les fruits comestibles. Le coqueret de Pérou est orangé. Le fruit est caché à l’intérieur du calice.

Comment se mangent les physalis ?

Cette question se pose fréquemment : comment utiliser le physalis en cuisine ? La réponse est simple. Comme la baie de Goji, ce fruit se consomme naturellement, à croquer à n’importe quelle heure de la journée : au gouter, en dessert, au petit déjeuner ou même en apéritif. Pour combler vos petites fringales, vous pouvez les ajouter à votre yaourt, ou dans vos mueslis. La lanterne chinoise se marie délicieusement à votre salade sucré-salé, vos tajines et vos couscous.

Comme l’amour en cage ou le coqueret de Pérou se développe rapidement ; avec un seul pied, vous obtenez quelques bulbes décoratifs pour vos desserts. En forme de petite tomate-cerise, le physalis est très bon, et agrémente très bien vos petits plats fait-maison, vos gâteaux, vos muffins, vos brownies. Avec 5 ou 6 pieds de cette plante, vous récoltez de quoi remplir une casserole et de quoi réaliser des confitures, de la gelée, de la tarte, des clafoutis…

Physalis mur

Quel goût a le physalis ?

Le fruit ressemble à une tomate-cerise de couleur orange. Elle possède un goût acidulé, mais vous relevez également la saveur de la groseille de maquereau. Certaines affirment que la saveur du coqueret du Pérou évoque le mélange de mangue, de tomate et de groseille : une baie à caractère exotique.

Quelle est la saison des physalis ?

En France, la pleine saison du physalis va de novembre en février. Toutefois, si votre récolte a été bonne, vous pouvez conserver les baies pour toute l’année et en profiter pendant toutes les saisons. Ce fruit est petit, mais, tout aussi costaud. Pour le garder intact pendant des mois, il ne faut pas retirer son calice. Vous prenez soin de le récolter avec tout son calice.

Vous mettez les baies cueillies dans un panier en osier et les exposer à l’air ambiant, dans la cuisine ou dans votre garde à manger. L’essentiel est de protéger les baies des chocs et des écrasements. Vous verrez qu’ils vont durer pendant des mois.

 

Partager:

Plus de recettes

5 astuces pour réussir ces patisseries

Fatigué d’aller à la boulangerie ou à la pâtisserie pour savourer de bonnes douceurs ? Devenez une vraie pâtissière et confectionnez vos meilleurs desserts gourmands que